* * * * * * Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne jamais rater une représentation!

qu'est ce que la foire aux monstres? 

 

Téléchargez notre dossier de présentation! 

 

Programmateurs, organisateurs, 
producteurs, public, saltimbanques, 
acrobates, performers, comédiens, éléphants....


(PDF 8mo clic droit enregistrer sous)

Fiche technique, salle ou chapiteau, ainsi que fiche d'accueil
de la troupe sur demande à cette adresse.  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

               

 

Dès le début du XIXe siècle, pour étoffer leur spectacle, les propriétaires de cirque y intégraient parfois des personnages ou des objets étranges dont les spectateurs ne pouvaient vérifier l’authenticité. Ces suppléments au programme, que l’on trouvait également dans les foires, se développaient en sideshows (galerie des phénomènes) du cirque.

 

 

Certains se souviennent du Barnum qui passait dans le village, qu’ils n’auraient manqué pour rien au monde. Plus de 200 ans après, d’autres se souviennent d’une Foire Aux Monstres (FAM) qu’ils ne manqueront désormais plus jamais. 

 

Afin de convaincre les passants d’entrer, ces numéros étaient vantés sur d’immenses toiles peintes « la ribambelle ». Grâce aux grandes toiles peintes de scènes aux couleurs vives, le barnum se repérait de loin. Les scènes colorées exagéraient la particularité de ce cirque ambulant présentant des monstres – de véritables humains... monstrueux ! 

 

Si on ne sait pas exactement de quand date la première étude des monstres, Vanaëlle Mercanton, elle, sait exactement que ça fait depuis plus de 5 ans qu’elle se passionne pour l’étude des monstres, cette branche appelée tératologie

 

L’inquiétante étrangeté, ou comment l’étude de ces pathologies l’amène à aimer véritablement ces êtres différents. Pour répondre à cette question permanente, elle créa la FAM.

barnum

 


Le spectacle:

A chaque déplacement, elle présente un spectacle total: 


Animation avant le show, transformation du lieu le cas échéant. Les clowns se baladent dans le public tandis qu’il découvre le Cabinet de curiosités. Quant au bonimenteur, il s’adresse avec bagout à la foule pour vanter ses exhibitions. Sa tâche est d’amener le public à «venir par ici», maîtrisant parfaitement l’art de la persuasion.  

Cette année étant une année à chapiteau, la scénographie se veut elle aussi, nouvelle. Tout en restant un peu sale et poussiéreuse à l’image des cirques d’antan, elle se distingue tant sur la scène intérieure, qu’extérieure. D’une part, le foyer d’accueil propose de prendre un verre dans une sorte de boudoir intimiste. L’inquiétante étrangeté commence ici.

Ensuite, le public est invité à goûter le plaisir de l’art forain et à l’hétéroclisme du Cabinet de curiosités. Cette fausse attente permettra aux phénomènes de se préparer et se «montrer « au public le moment venu. De là, la chambre de merveilles s’ouvre à eux.

De là, ils partent pour une expérience de la FAM qui restera sans aucun doute... Monstrueuse !

 

Animations:

 

A l’image des arts forains de l’époque, le spectateur est accueilli avant le spectacle par diverses animations.

 

Que ce soit pour découvrir le Cabinet de curiosités, acheter un souvenir, s’asseoir autour d’un verre ou jouer aux jeux forains. Tout est fait pour attiser son impatience dans l’attente de l’exhibition des monstres !

 

La Foire et ses cadences:

 

La FAM vit durant les quatre saisons. Aux saisons froides de l’automne de l’hiver, elle circule dans des salles de spectacles ou dans des endroits hétéroclites (friches industrielles, salles de concerts, théâtres, entreprises, etc.).

Le printemps et l’été, elle préfère voyager sous son chapiteau pour se poser dans des festivals, places de villages et d’autres espaces attrayants.

 

 barnum

publicité d'époque / crédits cartes The circus, édition Taschen.